Retours et exemples du marketing d’influence

Comme nous l’avons vu, le marketing d’influence prend de l’ampleur pour le plus grand plaisir des marques et des personnalitĂ©s publiques. Que peut-on espĂ©rer du marketing d’influence ? Comment calculer son efficacité ? Qui rĂ©ussit le mieux ? Évaluation de ce nouveau levier.

Les possibilitĂ©s du marketing d’influence

Les créations de partenariat entre une marque et un influenceur vont bien au-delà du simple envoi de produit. Découvrez toutes les méthodes existantes :

  • Le Buzzkit : l’entreprise dĂ©livre gratuitement son produit Ă  l’influenceur.
  • La sponsorisation. La marque paie l’influenceur pour parler de son produit ou son service.
  • Le placement de produit se dit lorsque le produit ou service est inclus dans un contenu.
  • Le blog ou l’expĂ©rience. La marque invite ou rĂ©munĂšre l’influenceur lors d’un voyage presse ou du blog voyage.
  • L’unboxing consiste Ă  dĂ©livrer un ensemble de produits Ă  l’influenceur pour qu’il ouvre son colis en direct.
  • Le Takeover est original puisque l’influenceur prend possession des comptes de la marque sur les rĂ©seaux sociaux.

La rentabilitĂ© du marketing d’influence

Si bien sĂ»r aucune moyenne n’existe, le marketing d’influence est connu pour ĂȘtre rentable. La plupart du temps, une collaboration avec un influenceur vous permet de rĂ©duire les dĂ©penses pour un rĂ©sultat tout aussi probant. Le taux de conversion est 22,2 fois supĂ©rieur avec un influenceur qu’avec un avis client. En effet, le discours qu’il ou elle va porter envers sa communautĂ© aura plus d’effet qu’une simple annonce.

Du cĂŽtĂ© du taux d’engagement, il se situe vers 60 % pour les micro-influenceurs dont la communautĂ© est composĂ©e de 1 000 Ă  10 000 fans.

Comment calculer le ROI du marketing d’influence ?

Parmi la multitude de critĂšres, vous pouvez en sĂ©lectionner trois : les ventes gĂ©nĂ©rĂ©es, la comparaison et l’Earn Media Value. Le premier critĂšre est trĂšs instructif, mais parfois difficile Ă  calculer puisque le lien n’est pas toujours Ă©vident. L’analyse comparative consiste Ă  analyser les rĂ©sultats en comparant une campagne d’influence avec une campagne publicitaire classique. La derniĂšre option peut se dĂ©ployer en utilisant l’index d’Ayzenberg.

Les bons Ă©lĂšves du marketing d’influence

Fanta, Maybelline, Sosh, Sephora ou Coca-Cola sont, sans surprises, les premiers du podium. Les multinationales ont donnĂ© une autre dimension au marketing d’influence.

Quand Fanta laisse le contrÎle à des Youtubeurs, Sosh les invite à son événement. De son cÎté, la marque de cosmétiques Maybelline envoie les blogueuses beauté à des événements incontournables comme le festival californien Coachella.

Coca-Cola permet aux influenceurs de vivre des expĂ©riences inĂ©dites et Sephora envoie chaque annĂ©e un grand colis contenant toutes les nouveautĂ©s de l’annĂ©e Ă  venir.

 

En plein essor, le marketing d’influence voit mĂȘme naĂźtre des sous-catĂ©gories. Micro-influence, nouveaux rĂ©seaux, ciblage par audience
 Sont tant de possibilitĂ©s d’étendre sa notoriĂ©tĂ©.

 

By | 2018-05-09T09:39:21+00:00 7 mai 2018|Non classé|

About the Author:

Leave A Comment