Apple vs le retargeting

La marque à la pomme a profité de la mise de son navigateur Safari 11 pour y installer une Intelligent Tracking Prevention. Ce nouvel outil empêche les annonceurs d’utiliser des stratégies de cross-tracking. Explications du phénomène.

Pourquoi ce changement ? Apple, qui a déjà mis le doigt sur la protection des données et le consentement de l’internaute, va plus loin et bloque l’accès aux annonceurs afin qu’ils ne suivent plus le parcours de l’utilisateur sur internet. La volonté des créateurs de l’iOS traduit l’envie d’offrir une navigation plus sécurisée et moins soumise aux publicités.

Comment font-ils ? Safari empêche tout annonceur de traquer les internautes trop longtemps puisque ses cookies sont disponibles à un tiers pendant 24 heures uniquement. Bien que Google annonce une perte de 20 % de conversion dans les industries les plus actives, ses outils comme Adwords et Analytics ont déjà intégré la nouveauté.

Ce nouveau pas vers l’internaute n’a pas manqué de provoquer la colère des associations de la publicité. Sachant que le trafic mondial provient environ à 50 % de Safari, il est temps de trouver un autre moyen pour toucher les utilisateurs d’iPhone ou d’iPad.

By | 2017-11-30T08:26:29+00:00 30 novembre 2017|Marketing Automation|

About the Author:

Leave A Comment